Vous êtes ici

Récifs Gris-Nez Blanc-Nez (ZSC) / Cap Gris-Nez (ZPS)

Le site FR 3102003 – Récifs Gris-Nez Blanc-Nez a été désigné site d’importance communautaire (SIC) puis zone spéciale de conservation (ZSC) au titre de la Directive Habitats Faune Flore.

D’une superficie de 29 156 ha, ce site intégrallement marin s'étend de la Pointe aux Oies jusqu'à Sangatte (au Nord). Il comprend des récifs (roches de la zone photique avec algues, notamment laminaires), des prolongements rocheux en subtidal, des moulières à Modiolus sp. (habitat considéré comme en déclin et/ou en danger par la convention OSPAR) et des champs de graviers et cailloutis plus ou moins ensablés riches en ophiures caractéristiques de ce secteur de la façade. Il s'agit d'un site relativement important pour le Marsouin commun dont la fréquentation est régulière. La proximité d'une petite population de phoques installée sur l'estran vers Calais explique leur présence occasionnelle sur le site.

Le site FR 3110085 - Cap Gris-Nez, zone de protection spéciale (ZPS) désignée au titre de la Directive oiseaux, se superpose en partie avec la ZSC Récifs Gris-Nez Blanc-Nez. D’une superficie supérieure (56 224 ha), il s'agit d'une zone exceptionnelle de passage et stationnement pour les oiseaux marins (plongeons, grèbes, Bernaches cravants, laridés, labbes, alcidés). Le secteur du Cap Blanc-Nez abrite une colonie reproductrice de Fulmars boréaux, de Mouettes tridactyles et de Goélands argentés. Le Faucon pèlerin, le Goéland brun et le Goéland marin y nichent également.

 

                           

 

A télécharger :

Arrêté du 30 octobre 2008 portant désignation de la ZPS Cap Gris-Nez

Arrêté du 29 mai 2015 portant désignation de la ZSC Récifs Gris-Nez Blanc-Nez

Arrêté de composition du COPIL

L’installation du Comité de pilotage a eu lieu le 28 janvier 2015, en présence d’un collège d’élus, d’usagers et d’associations et des services de l’Etat, sous la co-présidence de la Préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord et de la Préfecture du Pas-de-Calais. L'Agence française pour la biodiversité a été désignée opérateur principal et le Comité régional des pêches maritimes et élevages marins des Hauts-de-France opérateur associé.